Matériels pour corrélation d'images

a

La grande diversité d'applications de la corrélation d'images entraîne un choix très large de matériels.

Les capteurs sont généralement des "caméras numériques industrielles". Suivant l'échelle des temps du phénomène dynamique étudié, les caméras sont "lentes" (jusqu'à 200 images/s) ou "rapides" (couramment plus de 1000 images/s). Dans le premier cas, les images sont transmises au PC en continu grâce à une interface numérique FireWire ou réseau Ethernet Gigabit. Dans le cas de caméras rapides, elles sont stockées dans la caméra et transmises en différé au PC via une interface réseau Ethernet.

Les objectifs des caméras sont obligatoirement des objectifs "de précision", à faible distorsion et de préférence avec verrouillage des réglages de mise au point et d'ouverture.

Un soin particulier doit être apporté aux supports stéréoscopiques des caméras. Ils doivent être rigides et stables tout en permettant l'orientation précise des axes optiques des caméras.

Les mires d'étalonnage planes utilisées dans le système VIC-3D sont précises, stables (sur plaques en nid d'abeille ou verre) et minimisent les reflets (sérigraphie sur film mat). Leur surface utile, de quelques mm² à près d'un m² couvrent de nombreuses configurations d'essai.

Un frontal d'acquisition est employé pour assurer les entrées/sorties de communication du système avec la machine d'essai et avec les caméras dans le cas d'un déclenchement "hardware" de celles-ci.

La configuration du PC est importante pour optimiser le stockage et le traitement des images : interfaces rapides, temps d'accès disque courts, processeur multi-coeurs, mémoire RAM.